Les Muses

Synopsis   .   Teaser   .   Générique   .   Presse   .   Dossier complet   .   Photos

 

Synopsis

Mnémosyne, mère des Muses, est la déesse de la Mémoire. Elle prend possession d’un théâtre pour nous raconter l’histoire d’une troupe de comédiens et musiciens répétant Les Muses, un « musical glamrock » attribué à David Bowie. Inédit car inachevé, ce spectacle semble retracer la légende qui fit des neuf divinités les plus fidèles inspiratrices des poètes. Ne disposant que de bribes de chansons, l’équipe se sent d’abord désemparée. Mais au cours des répétitions, le clinquant du glamrock redonne du cœur à l’ouvrage et les recours à la mythologie aident tant bien que mal à reconstituer le puzzle.

 

Alors que la troupe semble avoir trouvé son rythme de croisière, les questions surviennent et s’accumulent. Le doute s’installe et la crainte de ne jamais aboutir ce travail vient ébranler les esprits. La menace pèse, mais qu’adviendra–t-il véritablement ? Seule Mnémosyne détient la clé du dénouement.

 

Avec Les Muses, on se perd dans la mise en abîme de sa propre histoire. Il ne s’agit plus de se chercher, mais de raconter sa quête. A l’instar de nombreuses comédies musicales dont les intrigues se développent autour de l’idée de spectacle, Les Muses appellent plusieurs dimensions spatio-temporelles où théâtre et personnages viennent questionner la réalité.

 

Générique

 

Musique et livret

Camille Germser

 

Mise en scène

Emmanuel Daumas,

Camille Germser

 

Avec

Les comédien(ne)s :

Ana Benito, Sahra Daugreihl, Clotilde Fargeix, Barbara Galtier, RaphaëleGermser, Julie Morel,

Rafaèle Huou, Marianne Pommier, Emmanuel Daumas

 

Les musiciens :

Yacha Berdah, Jean Crozat,

Laurent Péju, Sylvain Thomas

 

Et les voix de

Simone Hérault et André Guittier

 

Scénographie

Stéphanie Mathieu,

Caroline Oriot

 

Lumières

Stéphane Fraissines

 

Son

David Geffard

 

Régie Lumières

Sébastien Dumas

 

 

 

 

Régie son

Michaël Selam

 

Régie plateau et régie générale

Magali Larché

 

Maquillage

Zaza Dafonseca

 

Costumes

Armindo Faustino

 

Confection

Virginie Chaverot, Françoise Morel,

Katherine Pommier, Elisabeth Prissette

 

Construction 

Thierry Varenne,   

Marc Terrier

 

Assistanat général

Raphaële Germser

 

Administration et production

Philippe Mangenot

 

Coproduction

Compagnie La Boulangerie,

Théâtre de la Renaissance,

Relais culturel Château Rouge

 

 

 

 

La presse en parle

Renan Benyamina, Le Petit Bulletin (n° 521)

 

Le spectateur oscille constamment entre ivresse heureuse et perplexité face à ce déferlement absurde de petites histoires,de grands récits mythologiques, de trouvailles scéniques kitsch et de réflexions plus ambitieuses sur l’art de la représentation. (...) L’esthétique générale du spectacle est une vraie réussite, mélange de théâtre de plateau et de comédie musicale glamrock. Des robes à paillette, des boas, de la fumée et des montagnes en carton-pâte ; ça brille, c’est ridicule, c’est beau. Il y a quelque chose d’un caprice d’enfant dans le travail de Camille Germser, qui touche juste autant qu’il peut agacer. Le caprice d’un enfant qui refuse d’arrêter de jouer, que l’idée de la mort révolte mais qui trouve là son inspiration. Pour notre plus grande satisfaction. 

 

> Article complet

 

5 mai 2009 - Michèle Friche, Le Soir

 

Franchement drôle, bourrée de références mais sans lourdeur, ces Muses sont un ovni salutaire dans le théâtre musical.

 

 

> Article complet