Cheek To Cheek

Synopsis   .   Teaser   .   Générique   .   Presse   .   Dossier complet   .   Photos

 

Synopsis

Il était une fois six femmes au destin tragique, épouses successives de Bernard de Montragoux, dit Barbe Bleue. D’après le conte de Charles Perrault, toutes périrent par la main de cet homme. Anatole France nous assure, quant à lui, que l’accusation du gentilhomme fut un coup monté de toute pièce par sa septième femme. Elle aurait rendu son mari coupable des meurtres, pour le faire tuer en toute bonne conscience et, ainsi, jouir de sa richesse.

 

Mais qui dit vrai ? Qui est le véritable auteur de ces crimes ? Peu importe, car ce conte populaire n’est que la toile de fond d’un spectacle dont l’intrigue se joue ailleurs, au cœur même du cabinet interdit où gisent les corps inertes des six défuntes. C’est à la mort, dans son aspect symbolique, que nous sommes confrontés. Celle du corps et de l’esprit. Mais la mort n’existe pas sans la vie, et c’est peut-être ce que traduit le sang indélébile maculant la clé d’accès aux cadavres : la vie transcende la mort car celle-ci n’est qu’illusion.

 

Dès lors, l’antre du carnage peut laisser place au cabinet joli, lieu de toutes les fantaisies possibles. On y retrouve nos six femmes, vivantes et libres. Elles sont là, dans un espace sans limites, où l’on peut tout faire, faire semblant, pour tout apprendre. Chacune nous livre ses anecdotes, ses réflexions, parfois futiles, parfois profondes. On oscille entre exubérance et confidence, réalité et fiction. La quête de soi devient alors l’élément central d’une histoire qui raconte la vie et la mort, non plus face à face, mais joue contre joue.

 

 
 

Générique

Conception et mise en scène

Camille Germser

 

Avec

Ana Benito, Sahra Daugreihl, Clotilde Fargeix, Barbara Galtier, Raphaële Germser, Julie Morel,

Rafaèle Huou, Marianne Pommier

 

Scénographie

Camille Germser,

Julien Pilon

 

Lumières

Stéphane Fraissines

 

Son et régie générale

Nicolas Lespagnol-Rizzi

 

Régie plateau

Jérôme Besse

 

 

 

Costumes

Armindo Faustino

 

Maquillage

Zaza Dafonseca

 

Musique originale

Camille Germser

 

Photographie

Cédric Roulliat

 

Administration et production

Florence Lavaux

 

Coproduction

Compagnie La Boulangerie,

Théâtre de la Renaissance,

Relais culturel Château Rouge

 

 

 

 

La presse en parle

Novembre 2005 - Nicolas Blondeau, Lyon Capitale

 

" Venez visiter le cabinet de Barbe Bleue" avait écrit, il y a un an, Camille Germser. Depuis, la création du spectacle a eu lieu, certains on cru à une publicité mensongère tant sont vivantes et heureuses les sept femmes du cruel assassin. Elles chantent, elles dansent, prennent la vie à la légère, se fabriquent des histoires, font des ballets aquatiques à même la scène, se questionnent sur le monde en se limant les ongles. C'est léger et acidulé comme une comédie américaine, insaisissable comme un rêve qu'on tenterait de raconter.

 

> Article complet