Camille Germser

Il fonde la compagnie La Boulangerie en 2001.

Il est metteur en scène et auteur-compositeur.

©Louise Kelh

entretien

Propos recueillis par Manon Lévêque.

De la musique à la mise en scène

• Comment es-tu venu au théâtre ?

• Comment cette volonté de créer tes propres spectacles s'est-elle concrétisée ?

• On te sait metteur en scène et auteur-compositeur mais, outre ces casquettes, tu conçois les chorégraphies, tu t’investis pleinement dans la conception des costumes et de la scénographie... Aurais-tu une approche plus technique que dramaturgique ?

> LIRE

La chasse à la plume

• Comment est né ton goût pour le music-hall ?

• Qu’est-ce qui te fascine dans cet univers ?

• Comment le music-hall, non déconnecté d'une certaine époque, peut-il se renouveler ?

 

> LIRE

L'alliance du fond et de la forme

• Quels sujets abordes-tu dans tes créations ?

• En quoi certains films, comme ceux de Bob Fosse, ont-ils pu nourrir tes aspirations ?

• A propos de La Sublime Revanche tu dis : "Un spectacle se profile pour moi comme l’allégorie d’une vie. Voilà le propre du spectacle vivant : ne jamais s'arrêter et entretenir le mouvement perpétuel, comme le veut la constante évolution de toute chose vivante." Peux-tu nous en dire davantage ?

> LIRE

Le cabaret ou la scène de super-héros

• Finalement, l’univers du music-hall représente pour toi une sorte d'espace de toutes les libertés auxquelles chaque être humain aspire dans une vie ...

> LIRE